LA BENTLEY REMPORTE LES GRANDS HONNEURS DE L'ÉP ÉP ÉPOPÉE DE L'EST AFRICAIN

  • Une équipe mari et femme remporte le rallye safari classique d'Afrique de l'Est
  • Une aventure de deux mille miles gagnés et perdus sur 21 sections compétitives
  • Les équipages de la Porsche 911 et de la Jaguar Type E sont couronnés en tant que vainqueurs de classe.
  • L'équipe du Rallye du Globe organise un nouvel événement de référence "phénoménal". 
  • Les événements suivants comprennent le Celtic Challenge et le Round the World. 

Le spectaculaire Southern Cross Safari de Rally the Globe n'a pas seulement offert une aventure épique de 3 600 km à travers l'Afrique de l'Est, mais aussi un vainqueur surprise. Il s'agissait également d'une nouvelle confirmation de la réputation du Rallye du Globe en tant que club de premier plan dans l'organisation d'escapades de conduite compétitives aussi impressionnantes que celles réservées aux voitures vénérées des temps passés.     

Après 19 jours de conduite très difficile à travers les magnifiques montagnes, les réserves animalières et les propriétés privées du Kenya et de la Tanzanie, c'est la Bentley 4 ½ Le Mans de 1927 - pilotée par le couple britannique Keith et Norah Ashworth - qui a remporté les honneurs du Southern Cross Safari et, avec elle, le butin de la catégorie Classe 1 d'avant-guerre.

Leur victoire a été quelque peu surprenante, car une grande partie de l'épreuve avait été dominée par une phalange de Porsche classiques. À un moment donné, près de l'arrivée, trois des plus belles Porsche de Ferdinand étaient en tête du classement. De plus, la 911 2 litres de 1965 partagée par Gavin et Diana Henderson était toujours en tête lorsque les voitures se sont élancées pour les tests de vitesse et de régularité de la dernière journée sur le plateau de Taita Hills, autrefois conquis par l'Audi quattro de Michele Mouton. 

Les compétences en matière de navigation et de chronométrage étaient primordiales et, alors que les Henderson faiblissaient, les Ashworth prospéraient - la Bentley s'est hissée en tête du classement alors qu'elle n'avait commencé les dernières sections qu'en huitième position.

 "Le rapport poids/puissance d'une Bentley, c'est de la puissance et beaucoup de poids ; savoir comment contrôler ces deux forces, c'est ce qui fait la différence". a expliqué le pilote vainqueur, qui était naturellement ravi de ce succès historique et n'a pas hésité à rendre hommage à son épouse copilote pour son soutien habile. "Prendre cette victoire signifie tellement, car c'est notre toute première victoire en rallye d'endurance. Et nous l'avons fait parce que j'ai le meilleur navigateur !" 

Alors que les anciens leaders ont reculé pour terminer à la cinquième place du classement général, Lars et Annette Rolner ont été les premiers à rentrer. Profitant de la vie au volant de leur 911 3,2 litres de 1974 aux couleurs de Martini, le duo danois a terminé deuxième derrière la Bentley et a remporté les honneurs de la catégorie classique.

Comme Keith Ashworth, Lars n'a pas manqué de souligner le travail d'équipe de sa copilote. "J'ai la chance d'avoir un excellent navigateur et je suis heureux d'être ici sur le podium et pas dans les tribunaux de divorce !". a-t-il plaisanté. "Il y a eu beaucoup plus de pluie que prévu, ce qui a entraîné de terribles conditions de route, mais nous n'avons pas eu de réels problèmes. Le Kenya est un pays magnifique avec une grande hospitalité, et les sourires que nous avons vus le long de la route resteront avec nous pendant longtemps."

Une autre vedette  La performance parmi les 911 a été réalisée par Stephen et Jenny Verrall, vainqueurs de la classe 2, tandis que la Jaguar type E étonnamment intrépide de Clint et Dawn Smith a impressionné tout le monde avec une victoire en classe 4 et une troisième place au classement général.

Comme toujours, il y a également eu quelques performances notables dans le peloton. Les couples de Triumph David et Jo Roberts et Alan et Tina Beardshaw ont surmonté divers problèmes techniques en route pour s'assurer que deux TR soient dans le top 10 final, tandis que la Lancia Fulvia Monte Carlo de Jean-Philippe et Iris Tripet est restée dans la course après avoir trouvé des pièces de rechange à Nairobi. 

La star kenyane du rallye, Rob Collinge, a également attiré l'attention. Il était habillé en tenue de l'armée américaine à bord de sa charismatique Willys 1954, tandis que la Rover P5B de Denis Wilson et la Ford Mustang de Michael McInerney ont ajouté une riche bande sonore de V8 à l'action dramatique. 

Malgré l'âge des voitures participantes, la seule non finaliste significative était la vénérable Vauxhall 30/98 de 1924 de Charles Stuart-Menteth et Michael Timmis. 

Ayant déjà survécu à un accrochage avec un Tuk-Tuk errant avant le départ, il a subi une panne d'alternateur avant la moitié de la distance, qui s'est malheureusement avérée terminale lorsque l'alternateur de rechange s'est également avéré défectueux. L'équipage a cependant poursuivi l'aventure à bord d'une Toyota empruntée, s'assurant ainsi de ne rien manquer de ce merveilleux voyage, de l'hébergement dans des hôtels cinq étoiles et des pavillons de chasse, ni de la remarquable camaraderie tout au long du parcours.

En plus des vainqueurs de classe et des récompenses générales, plusieurs prix discrétionnaires ont été remis. Deux prix "Spirit of the Rally" ont été décernés à Denis et Jill Wilson et au duo de Fiat 124 Spider Federica Mascetti et Enrico Paggi pour leur bonne humeur et leur plaisir indéfectibles.

Par vote populaire, le prix "Against All Odds" a été décerné à Dieter et Hildegard Baumhäckel pour les efforts qu'ils ont déployés afin de maintenir leur Volvo PV544 de 1961 sur la route malgré ses problèmes de suspension.

Bien que les précipitations récentes, bien supérieures à la moyenne, aient parfois poussé les équipes et les voitures à leurs limites, le travail n'a pas été que pénible, puisque les participants ont eu droit à plusieurs jours de repos et de réparation bien mérités - et à des safaris inoubliables - dans plusieurs des camps de safari les plus illustres de la région.

"Les énormes défis présentés par la quantité anormale de pluie qui est tombée en Afrique de l'Est ont vraiment mis à l'épreuve toute l'équipe du Rallye du Globe et c'est un hommage fantastique à la fois aux concurrents et à nos brillants équipages d'assistance que tous les participants aient atteint la ligne d'arrivée". s'est réjoui Fred Gallagher, le directeur du rallye du club. 

"Lors de la constitution de la nouvelle équipe du Rallye du Globe, nous avons sélectionné les meilleurs et c'est une politique qui porte ses fruits dans les moments difficiles. En effet, les réactions de tous ceux qui ont participé à la compétition en Afrique ont été absolument incroyables et c'était certainement un événement extraordinairement enrichissant." 

En effet, de rares permissions ont été accordées aux participants pour traverser les réserves nationales du Masai Mara et du Serengeti, cette dernière étant 150 % plus grande que le Pays de Galles et regorgeant de lions, de guépards, d'éléphants, de zèbres et d'hippopotames.  

"Je ne pense pas que cela ait déjà été fait auparavant," a admis Collinge qui, en tant que pilote de rallye kenyan expérimenté, devrait le savoir. "Je n'ai aucune idée de la manière dont les organisateurs ont convaincu le KWS [Kenya Wildlife Service] de nous laisser traverser leurs magnifiques parcs."

"C'était phénoménal". a convenu la navigatrice TR Jo Roberts. "On se sent vraiment privilégié d'avoir traversé tous ces fabuleux parcs nationaux dans son propre véhicule ancien."

Le Southern Cross Safari a marqué le début d'un portefeuille d'événements très chargé pour Rally the Globe. Le mois prochain, ce sera le Celtic Challenge dans les îles britanniques, et peu après, le début de l'ultime tour du monde, divisé en trois sections indépendantes entre mai 2020 et juin 2021 - Londres à Casablanca, Boston à Vancouver et Vladivostok à Londres. Il reste encore quelques places pour ces événements pour ceux qui souhaitent profiter de l'inspiration, de la vision et de l'expertise de Rally the Globe.

MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS
LE RALLYE DU GLOBE SE PRÉPARE POUR UNE AVENTURE ÉPIQUE EN AFRIQUE DE L'EST
erreur : Le contenu est protégé !